Chaud devant ! / Watch out ahead !


2016 restera une année noire de mémoire vigneronne : un hiver inexistant avec des températures très douces, au grand bénéfice des ravageurs ; un printemps médiocre et l'hiver fin avril/début mai avec des gelées à l'impact majeur et généralisé sur les vignobles de Loire et de Bourgogne, suivies d'épisodes de grêle aux conséquences désastreuses à la mi-mai pour les vignobles de Chablis et Cognac ; et pour couronner le tout, des inondations historiques sur le nord de la France fin mai et début juin, touchant le Nord, la Loire, l'Yonne, l'Ile-de-France, la Seine-et-Marne, l'Essonne.... et ceux-là même déjà si sévèrement touchés par les précédentes intempéries. Quant aux températures estivales, il aura fallu attendre mi-juillet pour renouer avec des chaleurs de saison.

Si toute la moitié nord de la France a eu les pieds dans l'eau.... c'est loin d'être le cas dans le Sud ou le manque de précipitations se fait nettement sentir !

En veut pour preuve ce comparatif de l'état de véraison sur cépage Carignan. La photo de gauche prise le 1er août sur une parcelle du Château Rouquette sur mer en AOC La Clape, montre une belle avancée de la véraison de ce cépage traditionnellement tardif, ceci grâce à l'ensoleillement et l'apport hydrique des rosées maritimes. La photo de droite, prise le même jour au Domaine Sicard en AOC Minervois, montre une grappe de ce même cépage accusant un net ralentissement de la véraison en raison du manque d'eau.

Si les viticulteurs démultiplient le travail du sol, et que, selon l'adage, "un binage vaut deux pluies", il n'en reste pas moins que la vigne a soif dans le sud, et que les précipitations très attendues du mois d'août seront essentielles pour éviter blocage des maturités et permettre aux baies, qui à ce stade ont parfois la taille d'un petit pois, de s'épanouir pour des rendements satisfaisants.

2016 will be remembered by vinegrowers as a terrible year : no winter and very mild temperatures, much to the benefit of insect pests ; a poor spring and winter end of April/early May with late frost hitting the vineyards of Loire and Burgundy ; hail storms destroying a major part of the harvest, sometimes for years to come, in Chablis and Cognac mid-May ; and if that weren't enough, historical flooding of Northern France end of May/early June, pounding in particular the departments of Indre-et-Loire, Yonne, Ile-de-France, Seine-et-Marne, Essonne... therefore hitting once again those very vineyards which already had suffered from the previous climatic accidents. For summer heat, one had to wait until mid of July.

If the Northern half of France had the feet in water... things are quite different South, suffering from and obvious lack of rain.

This is demonstrated by the pictures above showing the actual different ripening stages of the varietal Carignan in Languedoc. The picture on the left was shot on August 1st, on a parcel of Château Rouquette sur Mer in AOC La Clape, and shows a fairly normal ripening process of this usually late varietal, thanks to sunlight and morning sea dew participating to the watering process. The picture on the right, taken that same day at Domaine Sicard in AOC Minervois, shows a grape of the same varietal, suffering of significant slowdown in the ripening process due to the lack of water.

The good vinegrower will of course demultiply tillage, wich, according to the old adage, "replaces two rainfalls". However, it is a fact that the Southern French vineyard is thirsty and the August precipitations are much expected to avoid blocking maturities and to allow reaching satisfying yields thanks to the natural development of berries, which, at this stage, sometimes are no bigger than peas.


À la une
Posts récents
Tags
Pas encore de mots-clés.